4.

Comment marcher par l'Esprit

Chuck appuya une fois encore sur le klaxon, un long coup empreint de colère. Voici déjà dix minutes qu’il attendait. Où étaient-ils? Marianne savait combien nerveux il était ce matin, son premier dimanche où il devait enseigner les garçons de 10-11 ans. Il avait demandé aux enfants et elle d’être à l’heure ! Enfin elle arriva, ouvrit la porte et aida celui de 3 ans à entrer dans la voiture.

« Je ne peux pas y croire », hurla Chuck quand la petite Julie de 6 ans se blottissait dans le coin du siège arrière. « Je vous ai dit que je devrais être là-bas tôt. Je dois aligner les chaises et apprêter les matériels ! »

Marianne tenta faiblement de s’excuser pendant qu’ils sortaient de la vons et se dirigeaient –en vitesse -  vers l’église. Chuck continuait à tempêter sur sa famille sans la moindre considération du sentiment de cette dernière … jusqu’à ce que quelque chose au fond de son être sembla lui dire, Tu es dans un parfait était d’esprit pour enseigner au sujet de l’amour de Dieu et de la patience, n’est-ce pas ? Il reconnut la « voix » en un instant. Elle parla calmement au milieu de sa colère et, comme toujours, toucha directement le cœur du problème. Il ne pouvait pas discuter; il savait que la voix avait raison.

Il jeta un coup d’œil à son épouse. Juste quelques secondes plus tôt, il avait été si fâché qu’il l’avait vu comme un ennemi. Maintenant, ce qu’il a vu, c’est la femme qu’elle aimait, qui regardait tristement par la fenêtre à mesure que les maisons glissaient et passaient à côté d’eux. Il l’avait profondément blessée avec son coup de colère.

“Chérie,” dit-il en touchant sa main, “je te dois des excuses” Au cours du reste du voyage, ils parlaient calmement ensemble pensant les sentiments du cœur,  réparant les injustices, et restaurant leur communication.

Chuck a rechuté dans les pratiques de l’”homme charnel” comme tous autant que nous sommes le faisons de temps en temps. Il a été si impliqué dans le problème du moment qu’il a oublié celui qui devrait être sur le trône de sa vie. Retourner à notre à notre voie charnelle je le ferai moi-même est presqu’un réflexe quand nous oublions de croire les promesses de la Parole de Dieu (Jean 1 :9) et leurs provisions dans notre vie quotidienne. Nous oublions 1 Corinthiens 10 :13 ? « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »  

Paul dit dans Romains 14 : 23 « Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché. » Ce n’est pas le péché lui-même qui nous retourne à l’état charnel à nouveau, c’est ce que nous décidons de faire au sujet de ce péché. Si nous arrêtons de respirer spirituellement et permettons au péché de nous séparer de Dieu et/ou notre croyance en Sa puissance pour nos vies, notre seul choix est de vivre une fois encore comme des Chrétiens charnels.  D’autre part, lorsque nous choisissons de respirer spirituellement – confessant nos péchés à Dieu moment après moment (expiration), et respirer profondément de Son pardon et sa restauration (inspiration)  - nous continuons de le maintenir sur le trône et de vivre une vie victorieuse.

Pendant que Chuck conduisait sa famille à l’église ce dimanche matin,  il « expira »  lorsqu’il confessa son péché à Dieu et à sa famille. Et il  « inspira » une fraîche onction du Saint Esprit lorsqu’il ouvra une fois encore son cœur à la Puissance restauratrice de Dieu et régla les choses avec son épouse. Lorsqu’il se tenait debout devant ces garçons de 10-11 ans, il était prêt à leur parler avec conviction de l’amour inconditionnel de Dieu pour nous en tant que Ses enfants qu’il a rachetés. Les garçons ont senti en leur moniteur une humilité et une honnêteté qui les ont conduits au Sauveur. Et avant la fin du cours, trois d’entre les enfants ont donné leur cœur à Dieu. Le Seigneur Se donne gloire à travers les vies consacrées de Ses enfants.

Lorsque vous « expirez » et « inspirez » spirituellement, vous remarquerez une différence dans votre vie. Vous deviendrez « spirituellement au point » et vous remarquerez une nouvelle liberté et une nouvelle puissance dans votre témoignage.  Quand le péché fait son entrée, ne lui permettez pas de vous retenir en arrière.  Réglez simplement vos comptes avec Dieu le plus tôt possible et ne permettez pas au péché de s’accumuler. Jean écrit «  Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. » 1 Jean 2 : 1-2 LSG

A mesure que votre relation avec le Saint Esprit murit, vous découvrirez qu’elle est à la fois critique et progressive. Elle est critique en ce que, à mesure que vous continuez à vous approprier Sa puissance moment après moment, vous apprendrez comment vous approprier par la foi ce qu’Il vous offre. Votre  relation est progressive en ce que, par la foi, vous grandirez et deviendrez mature dans votre vie dirigée par l’Esprit. Il est souvent facile d’identifier un croyant qui a marché par l’Esprit des années durant parce que le fruit de l’Esprit est facilement visible (dans sa vie).

Le concept de « la respiration spirituelle » n’en est pas un de complexe, mais il a besoin d’être compris dans un contexte plus large. Il y a quatre choses au sujet desquelles nous devons prendre des précautions dans notre marche chrétienne :

 

  1. Être certain que nous sommes remplis du Saint Esprit.
  2. Se préparer pour le conflit spirituel.
  3. Connaître nos droits en tant qu’enfants de Dieu.
  4. Vivre par la foi.

 

Être rempli du Saint Esprit

En premier, afin de marcher par l’Esprit, nous devons nous assurer de ce que nous sommes remplis de l’Esprit. Dans Ephésiens 5 : 18 il nous est dit : «  Ne vous enivrez pas de vin: c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit » (LSG).  Être rempli de l’Esprit Saint c’est être dirigé et habilité par Lui comme un mode de vie. Jésus avertit, « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »  (Matthieu 6:24)

Il y a un “trône” dans chaque cœur – notre centre de contrôle –et il n’y de place sur le trône qu’une seule puissance qui règne. La lutte se passe autour du contrôle de ce trône.  Et le Chrétien qui est dirigé par le moi a enlevé le Saint Esprit du trône de leur vie.

Il est impératif que nous rappelions le commandement de Dieu pour nous et Sa promesse. Il nous commande d’ « Être rempli ». Il promet que si nous demandons quelque chose selon la volonté de Dieu, il entendra et répondra (1Jean 5 :15-15). Parce qu’il nous commande d’être remplis du Saint,  nous pouvons être sûrs que si nous demandons quelque chose qui est dans Sa volonté pour nos vies. Et quand nous prions selon Sa volonté, Il a promis de répondre à nos requêtes.

En conséquence, nous pouvons espérer qu’Il nous remplisse et nous habilite quand nous désirons sincèrement de soumettre le contrôle de nos vies à Lui, et Lui faisons confiance pour qu’Il nous remplisse de Son Esprit. Ensuite, nous devons continuer à respirer spirituellement, « expirant » en confessant et « inspirant » en nous appropriant Son pardon et sa puissance dans nos vies  par la foi.

Qu’en est-il des émotions dans l’expérience du croyant?

Les sentiments ajoutent de la coloration et de la joie et font une partie importante de la vie, mais ils sont extrêmement inconstants, changeant avec l’atmosphère. En tant que chrétiens, nous vivons par la foi, en faisant confiance à la fidélité de Dieu et aux promesses de sa Parole Si nous dépendons des sentiments pour la confirmation de Son œuvre dans nos vies, nous nous mettons dans une dangereuse position et seront presque toujours déçus.

Comparons le processus de croire en Dieu et vivre la vie chrétienne à un train. La puissance est dans le moteur (FAIT), le carburant est dans le wagon à charbon (FOI) et ce qui ferme la marche est le fourgon de queue (LES SENTIMENTS). Aucun ingénieur n’accrochera son train à un fourgon de queue pour espérer qu’il tire la charge. Le moteur - fait – donne au christianisme sa puissance, et souvent les sentiments s’en suivent naturellement, comme un bonus. Mais s’ils ne sont pas là, cela ne veut pas dire que les faits ont changé.

Refusez de rechercher les expériences émotionnelles comme une preuve de la présence permanente du Saint Esprit en vous. Si vous avez une faim et une soif sincère de la justice de Dieu, et vous avez confessé vos péchés, vous vous êtes soumis à Sa direction, et vous Lui avez demandé de vous remplir, vous pouvez être assuré que vous êtes remplis du Saint Esprit ! Dieu est fidèle à Ses promesses.

Jean 14:21 nous rappelle, « Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui ». Il ne dit pas, « Celui qui ressent de l’amour pour moi, » mais « Celui qui garde mes commandements ».

Les sentiments suivent d’habitudes les décisions et les actions de nos vies, mais nous n’avons pas besoin de les rechercher encore moins de dépendre d’eux pour nous confirmer des faits. Rechercher une expérience émotionnelle c’est une dénégation du concept de la foi, et tout ce qui n’est pas de la foi est un péché (Hébreux 11 :6). Quand nous croyons en Dieu, il honore notre foi, et nous pouvons vivre la vie avec l’assurance qu’Il nous remplit moment après moment.

Être Prêt pour le Conflit Spirituel

En second lieu, comme tous bons soldats préparés pour le combat, nous devons être prêts pour le conflit spirituel. Nous qui avons choisi d’être spirituellement vivant et attaché à notre Seigneur, devons espérer une résistance de la part de l’ennemi. Et l’une des armes les plus tranchantes de l’ennemi c’est la culpabilité. Il piquera quand nous nous y attendrons le moins avec les piqures d’épines de grande ortie qui causent démangeaisons et gonflements. Il nous accusera des péchés pour lesquels nous avons déjà accepté le pardon de Dieu, et il fera tout ce qui est possible pour détruire notre sécurité en Christ,  car l’ennemie sait qu’un soldat qui doute est sans importance dans une bataille:

Il y a deux mille ans, Satan a été vaincu lorsque Jésus Christ est mort sur la croix pour nos péchés. La victoire est pour nous maintenant! Nous ne regardons pas devant pour la victoire, mais plutôt derrière à la croix où l’ennemi a été vaincu une fois pour toute. Nous n’avons pas besoin de craindre Satan aussi longtemps que nous marchons par l’Esprit et dépendons de Christ pour notre force et notre provision.   

Connaissez vos droits en tant qu’Enfants de Dieu

Troisièmement, si nous devons constamment marcher par l’Esprit, nous devons connaitre quels sont nos droits en tant qu’enfants de Dieu (Jean 1 :12). Nous avons hérité d’une provision intarissable d’amour, de puissance, de pardon, et de grâce de la part de notre Père. Il est de notre responsabilité d’apprendre comment utiliser cette provision.

Le livre source qui déclare nos droits d’héritage est bien la Bible. En tant que croyants, nous devons passer du temps à lire, étudier, mémoriser, et méditer la Parole de Dieu pour vivre d’une façon qui Lui plaira. Les désirs de Son cœur pour nous, ces précieux enfants, sont cachés dans les Ecritures.  Lorsque nous recherchons ces vérités, elles nous sont révélées par le Saint Esprit Lui-même.

Par exemple, quand Christ établit sa demeure en nos vies, nos corps deviennent Ses temples vivants.  Jésus nous a promis Sa puissance spéciale pour vivre des vies saintes (Romains 12:1-2). En tant que ses enfants, c’est une chose dont nous avons hérité.

Nous pouvons aussi être des témoins efficaces de Lui. Quand Son Esprit nous dirige, nous sommes remplis de Son amour pour les perdus. Et pendant que nous partageons la vérité avec eux, Il parle à travers nous.  

Un mot d’avertissement : Nous devons faire attention à ne pas penser à l’étude biblique, la prière, et le témoignage comme “les œuvres” qui justifient notre position en Christ. En vérité, c’est juste le contraire. Les œuvres que nous faisons au nom de notre Seigneur sont les résultats de ce que nous vivons pour plaire au Sauveur.  Et les résultats sont la preuve d’une vie consacrée à la plénitude du Saint Esprit moment après moment.

Vivre par la Foi

Le quatrième domaine de la marche par l’Esprit est vivre par la foi. Il est malheureux  de voir des chrétiens sincères qui ont été trompés par une insistance maladroite sur les émotions. Quand des espoirs irréalistes sont imposés par les autres qui ont établi leurs propres standards de preuve pour le Saint Esprit il ne peut rien y avoir plus tard à part la déception. Gloire soit rendue à Dieu pour le fait que nous ne vivons pas sur la base des émotions fluctuantes mais par la foi en Sa Parole qui ne change jamais !  Et Sa Parole n’est pas silencieuse quant à la question de la foi. Hébreux 11 :6 nous dit que «… sans la foi, il est impossible de Lui être agréable ».  Galates 3 :11 nous rappelle que nous vivons « par la foi ».

La foi requiert qu’on croie alors qu’il n’est pas facile d’agir ainsi. Mais Dieu nous a donné une corde de sécurité pour que nous restions fermement attachés à Lui quand les choses sont dures. Romains 8 :28 nous promet que «  … toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein ».

Il n’est pas facile d’apprendre à dire « Merci Seigneur » lorsque votre cœur est brisé, mais le faire est un ajout inestimable à la marche chrétienne

L’Ecrivain Joseph Bayly, qui a perdu trois fils au fil des ans a dit que Dieu n’a jamais été aussi près d’eux que lorsque sa femme et lui rentraient de l’enterrement d’un de leur fils.

La louange et les actions de grâce sont des dons qui expriment notre confiance en Dieu au milieu des circonstances embarrassantes. Avez-vous perdu un être cher? Votre corps semble-t-il être contrôlé par les douleurs et la maladie? Avez-vous reçu une blessure que vous ne méritez pas ? Avez-vous subi des pertes financières ? Avez-vous essayé de remercier Dieu bien que rien de tout ça n’a de sens? Lui avez-vous dit que vous Lui faites confiance bien que la vie soit en train de vous faire porter tout son poids ?

Si nous croyons en Dieu et en Ses promesses, lorsque les choses semblent s’effondrer autour de nous, nous reconnaissons Sa seigneurie, et obéissons à son commandement qui est de Lui faire confiance quand nous nous ne pouvons pas voir la fin. Dans I Thessaloniciens 5 :18, nous lisons : «  Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ. Il promet des récompenses lorsque nous lui faisons confiance. Il a dit que « Tout » concourra au bien, et il garde Sa Parole.

Il peut sembler que seul un insensé pourrait être reconnaissant (à Dieu) en de pareilles circonstances, mais si nous croyons que la Parole de Dieu est vraie, alors nous devons exercer notre volonté et rendre grâce quand il ne semble y avoir aucune raison  pour rendre grâce. Au fil des ans, les chrétiens de par le monde ont appris des belles et précieuses leçons en étant simplement obéissants à la Parole de Dieu et en rendant grâce (à Dieu) quand ils se sentent le moins à même de le faire.

Maintenez Christ à la Direction de votre Vie

Pour résumer, le chrétien voudra marcher par l’Esprit moment après moment parce que Dieu nous a ordonné de faire ainsi.  C’est le seul moyen de maintenir Christ sur le trône et au contrôle de nos vies. Et, à mesure que le moi diminue et Christ augmente (Galate 2 :20), le résultat sera une croissance incroyable et une vie chrétienne abondante.

Application

  1. Qu’avez-vous aimé le plus (qu’est-ce qui a retenu votre attention)?
  2. Pourquoi?
  3. A qui devrais-je transmettre cette information ?
Remarques: (cliquez à l'extérieur de la case pour enregistrer)

Adapté de Les Messages Transmissibles par Bill Bright. © Cru. Tous droits réservés

Version 1.05